Lubumbashi : une concession minière attribuée aux jeunes confisquée

Illustration


Pneus brûlés, panneau avec écrit de réclamation en mains, la situation était très tendue à l'entrée de l'usine de l'entreprise minière CDM Samedi 1 juillet 2023.
Les jeunes plusieurs associations et mouvement ont observé un sit-in devant le portail de CDM pour dénoncer la spoliation du site de lukuni 36 qui est réservé à l'épanouissement de la jeunesse.

"Depuis l'époque coloniale, il existe des centres des réserves des jeunes pour leur développement et leur épanouissement. C'est entre autre Lukuni 1, Lukuni 2 et Mukulubwe du côté de Kipushi. Mais il se fait que CDM a un PE(Permis d'exploitation NDLR) à côté de Lukuni et il est en train de vider tous les rejets dans la concession où les jeunes doivent avoir des activités d'épanouissement. CDM a tort de combattre les intérêts de la jeunesse nous sommes allés en procès avec lui au tribunal de Kipushi. CDM a demandé un arrangement à l'amiable et il se fait que CDM ne veut pas respecter les accords que nous avons eu avec lui dans lesquels CDM acceptait de delocamiser le centre d'encadrement des jeunes en rupture familiale qui se trouve dans Lukuni parce que c'est un milieu déjà polué par les rejets miniers . CDM devrait evacuer tous les rejets miniers et CDM a consenti nous avons tous les documents et les PV des accords signés où CDM avait accepté qu'il a avait pollué et qu'il devait permettre aux coopératives des jeunes d'évacuer ces rejets. Maintenant comme CDM a découvert qu'il y a des faibles teneurs, CDM ne veut plus évacuer et il continue de déverser des rejets'', indiquent un des manifestants.

Sur place, les jeunes ont intercepté plusieurs camions howo de CDM qui déversent de rejet sur le site des jeunes.
Ils ont bloqué pour violation de domicile.

"Voilà pourquoi nous sommes ici pour demander à CDM de ne plus déverser ses rejets et de se trouver un autre endroit où déverser ses rejets miniers et nous allons avoir des jeunes qui vont faire evacuer tous ces remblais miniers" a expliqué John Assani un des leaders du mouvement.

Les jeunes exigent de cette entreprise minière de respecter les décisions prises par le conseil des ministres.

"Le 47e conseil des ministres tenue par le chef de l'État a décidé que ces milieux des jeunes doivent être évacués complètement parce qu'il y un projet financé par des bailleurs où des tracteurs doivent venir . Et c'est la décision du chef de l'État de voir les projets de jeunes et les activités des jeunes s'épanouir" a insisté John Assani un des jeunes

Comme dans ses habitudes, CDM a fait de la force et de trafic d'influence à faire intervenir l'armée de la GR.

En professionnel, la garde républicaine a joué la médiation en invitant CDM, qui s'obstinait à bouder les discussions avec ces jeunes.

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • Ituri : Des miliciens CODECO et du groupe Zaïre tués avec des tenues des FARDC
  • RDC : La Police se lance dans la traque des homosexuels à Kinshasa
  • Tshopo : un membre du gouvernement et le DG de la DGRPT bientôt traduit en justice


  • Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments