France : de quoi est mort Frédéric Mitterrand, ancien ministre de la Culture ?

Frédéric Mitterrand


En lutte depuis plusieurs mois contre un cancer « agressif », l’ancien ministre de la Culture, écrivain et homme de télévision, Frédéric Mitterrand, est mort à l’âge de 76 ans, a annoncé sa famille ce jeudi 21 mars 2024 à l’agence France-Presse (AFP).

Un personnage multiple

Né le 21 août 1947 dans les beaux quartiers à Paris (son père, Robert Mitterrand, ingénieur, est le frère de François), Frédéric Mitterrand a percé grâce au petit écran et à quelques émissions devenues célèbres. Sa passion, c’est le cinéma. À 13 ans, il joue le fils de Michèle Morgan dans « Fortunat », avec Bourvil (1960).

Adulte, après quelques années d’enseignement, il retourne à ses premières amours : il rachète une salle à Paris puis crée un réseau d’art et essai, qu’il anime pendant 15 ans. Il passe aussi derrière la caméra et réalise notamment « Lettres d’amour en Somalie » (1981), écrit à la première personne, et l’opéra « Madame Butterfly », filmé en Tunisie (1995). La télévision l’appelle. Et le petit écran lui permet de partager son amour pour le grand.

« Etoiles et toiles » est le nom de la première émission qu’il anime sur la Une à partir de 1981 : il y ressuscite avec flamboyance les stars, surtout les actrices, et décortique les grands films. L’homme insuffle sa cinéphilie au spectateur, captivé par cette voix lancinante, au phrasé reconnaissable entre tous.

Fin 1988, Frédéric Mitterrand quitte avec fracas TF1, devenue chaîne privée, pour Antenne 2 et le service public. « Ils n’aiment ni les Noirs, ni les Arabes, ni les pédés, ni les gens de gauche. Autant dire que je n’avais pas beaucoup d’avenir », déclare-t-il.

De nombreux livres et une lourde polémique

Au cours de sa vie, Frédéric Mitterrand fut tour à tour journaliste, romancier, animateur de télévision et de radio, réalisateur, producteur, scénariste, enseignant, éditeur, directeur de la villa Médicis à Rome, puis ministre de la Culture et de la Communication sous Nicolas Sarkozy.

Neveu de l’ancien président de la République, il a fait en 2005 le récit de ses errances sexuelles et tarifées en Thaïlande et au Maghreb. D’abord salué, le livre suscitera ensuite la polémique, l’obligeant à se défendre de toute relation avec des mineurs ou d’apologie de la pédocriminalité.

Fidèle à l’amour qu’il portait aux stars, l’académicien avait, par ailleurs, consacré son dernier essai, intitulé Brad (édition XO) à Brad Pitt, dans lequel il racontait sa passion pour l’acteur américain. Ouest-France avait échangé avec Frédéric Mitterrand en mai 2023 sur son parcours singulier et ce sujet de livre pour le moins étonnant. « Obtenir une photo de Brad Pitt pour mon livre fut la croix et la bannière », avait-il confié.

« Je porte une casquette parce que je suis malade »

Invité sur le plateau de CNews le 14 avril 2023, le neveu de l’ancien président de la République, François Mitterrand, avait révélé être « malade ». « Je porte une casquette parce que je suis malade », avait-il déclaré, sans préciser la nature de cette maladie mais en ajoutant : « Moi, face à ma glace, le look chimio, je n’en veux pas. » Et d’ajouter : « Tout le monde sait que c’est un combat qui est très rude. Mais il n’y a pas d’autre solution : c’est marche ou crève. On me dit que j’ai beaucoup de courage mais non. Si on aime la vie, on continue ! »

Frédéric Mitterrand avait également rendu hommage aux personnalités qui ont décidé de briser le silence autour du cancer, citant le « formidable » exemple du combat du chanteur Florent Pagny contre un cancer du poumon. « Je le trouve formidable ce garçon. D’abord comme artiste, c’est quelqu’un de très remarquable. Et je trouve formidable qu’il dise les choses et qu’il place son combat comme il le fait », avait-il ajouté.

Des amitiés politiques scellées

« La mort de Frédéric Mitterrand me bouleverse », a écrit sur son compte X (ex-Twitter) l’ancien ministre de la Culture, Jack Lang. « Une amitié de plus de 60 ans nous liait d’une affection inaltérable. Il a tout au long de sa vie servi les arts avec passion, érudition et amour. Notre fidélité commune pour François Mitterrand nous unissait profondément », a-t-il ajouté.

Lire Aussi:
  • France : une gabonaise de 32 ans et son concubin de 74 ans poursuivis pour tentative de mariage blanc
  • Vitaa : la plus belle chanson de son album, "Promets-moi", devient son nouveau single
  • Europa League : Chancel Mbemba signe son retour, l’OM reste en vie
  • « J’ai beaucoup de peine ce soir »

    « Le Secrétaire perpétuel, Laurent Petitgirard, et les membres et correspondants de l’Académie des beaux-arts ont eu la grande tristesse d’apprendre la disparition de leur confrère Frédéric Mitterrand ce jeudi 21 mars à l’âge de 76 ans », a écrit de son côté sur X l’Académie des beaux-arts.

    Bouleversé et au bord des larmes, Stéphane Bern invité de « C à vous » sur France 5 a appris en direct la mort de son ami Frédéric Mitterrand : « J’ai beaucoup de peine ce soir. C’est lui qui m’a donné ma chance », a-t-il confié.

    Avec Ouest-France

    Powered by Froala Editor


    Post Tags


    Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments