Kenya : crash d'un hélicoptère avec le chef des armées à son bord

Illustration


Selon la Radio France Internationale (RFI) et l'AFP,  un hélicoptère avec à son bord plusieurs responsables militaires, dont le chef des armées du Kenya, le général Francis Omondi Ogolla, s'est écrasé ce jeudi dans l'ouest du pays, a annoncé le président William Ruto. 

Neuf autres responsables militaires ont été tués, deux autres passagers ont survécu. 

Récent événement presque similaire 

Au moins mois de mars de l'année en cours, un élève pilote et son instructeur ont été tués après que leur appareil a percuté en vol un avion de ligne, à proximité d'un aéroport de la capitale kényane Nairobi, avait annoncé la police.

 L'Autorité kényane de l'aviation civile avait affirmé dans un communiqué enquêter sur les causes d'un "accident" ayant eu lieu mardi matin "impliquant un avion Cessna appartenant à (la société) Ninety-Nines Flying School et un Dash 8 appartenant à (la compagnie aérienne kényane) Safarilink", sans évoquer de bilan.

Le chef de la police de Nairobi, Adamson Bungei, a communiqué la mort des deux passagers du Cessna, l'apprenti pilote et son instructeur. Contactée par téléphone, la société Ninety-Nines Flying Club, qui se présente sur son site internet comme une école de pilotage "destinée aux secteurs privé, commercial et aérien", a confirmé un "incident ce matin" (mardi), sans plus de commentaire.

Aucune victime à bord du Dash 8

Safarilink a expliqué dans un communiqué exploité par AFP que les 39 passagers et 5 membres d'équipage d'un vol à destination de Diani, station balnéaire de la côte kényane, avaient entendu "une forte détonation peu après le décollage" de l'aéroport Wilson mardi matin.

"Aucune victime n'a été signalée" à bord de l'avion qui a immédiatement fait demi-tour, ajoute la compagnie, qui dessert 18 destinations au Kenya et en Tanzanie voisine.

L'aéroport Wilson est un petit aéroport situé au sud de Nairobi, d'où partent principalement des vols domestiques, notamment vers la côte et les parcs nationaux. Il est situé à une quinzaine de kilomètres de l'aéroport international Jomo Kenyatta, le plus important du pays.

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • Kenya : le déploiement de policiers en Haïti visé par un nouveau recours en justice
  • Après la libération de ses employés, Kenya Airways reprend ses vols vers Kinshasa
  • Kinshasa : sous pression, les renseignements militaires libèrent les 2 agents de Kenya Airways

  • Post Tags


    Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments