img

Top News

Trending

Société

Actualités

Illustration

Deux nourrissons ont perdu la vie il y a quelques jours à la suite du manque des soins de santé, dans le camp des déplacés de Mulicha à une cinquantaine de kilomètres de la ville de Kalemie dans la province de Tanganyika.

Cité par radio Okapi, l'administrateur du territoire de Kalemie, Bernard Bokalanganya qui livre l’information reconnait que les déplacés vivent dans des conditions précaires à Mulicha.

''Sur place, il s’observe un manque criant de nourriture, et n’ont pas d’abris ni de lieux d’aisance. Pourtant, Mulicha héberge plus de mille trois-cents ménages'', précise la même source.

Par ailleurs, l’administrateur du territoire de Kalemie a indiqué que les déplacés ont été recensés puis ont reçu des jetons d’identification, en attente une assistance humanitaire.

Notez que le camp de Mulicha existe depuis quelques mois. Cependant, il n’est pas officiellement reconnu. Des déplacés sont venus des différentes contrées fuyant l’insécurité. Parmi eux l’on retrouve des anciens déplacés de Kabimba qui provenaient du Burundi et de la Tanzanie.

Powered by Froala Editor

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate