SpaceX : Starlink bientôt en RDC, d’abord en Tanzanie

Il n'est peut-être pas surprenant que plus de 3250 satellites soient en orbite autour de la terre sous nos pieds. Ce qui est remarquable, en revanche, c'est que tous ces satellites appartiennent à une seule entreprise, à savoir Starlink, propriété d'Elon Musk.

L'homme le plus riche du monde tente d'atteindre son objectif ambitieux de fournir un accès plus rapide à l'internet dans le monde entier en lançant pas moins de 42 000 satellites en orbite terrestre basse (LEO). C'est du moins ce qu'a confirmé Elon Musk dans un tweet publié en Mai 2022. L'homme d'affaires indiquait que son service d'internet par satellite, lancé par le biais de SpaceX, sa société d'exploration spatiale, irait servir partout dans le monde où il est légalement autorisé à le faire.

En ce début d'année 2023, la Tanzanie est prête à devenir la quatrième nation africaine à offrir des services Internet grâce aux satellites Starlink en orbite terrestre basse. Il est prévu que d'autres pays africains, comme la République démocratique du Congo, prennent des mesures similaires cette année comme le précise le mapbox du site Starlink, consulté par ELECTION-NET.COM.

Starlink, basée aux États-Unis, a déjà entamé des démarches auprès des autorités de régulation de la RDC pour fournir des services Internet par satellite dans le pays.

Selon certains experts, Il y a de bonnes raisons pour Starlink de choisir la Tanzanie et la RDC comme base d’opérations stratégiques, car les deux pays ont également signé un pacte de raffinage de cobalt. Elon Musk peut donc utiliser le satellite qu'il apporte en République démocratique du Congo et en Tanzanie pour accéder aux deux composants clés des véhicules électriques Tesla, le nickel et le cobalt.


Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • Gratuité de l’enseignement en RDC : les raisons de la satisfaction de Felix Tshisekedi
  • RDC : la situation de la sucrière de Kwilu Ngongo attire l'attention de Tshisekedi
  • FLASH/ Nord-Kivu: un hélicoptère de la Monusco touché par des tirs


  • leave a reply

    Comments