loader
img

Top News

Trending

Société

Politique

Culture

Actualités

Koffi Olomide avec son passeport diplomatique. Ph de tiers

Koffi Olomide, patron du mouvement Quartier latin séjourne à Bruxelles  en Belgique depuis mercredi.

Cet ambassadeur culturel de la République Démocratique du Congo,  et sa délégation ont reçu du ministre de la culture une mission de dix jours.

Il s'agit d'un "voyage d'apaisement afin de faciliter l'avancement de la culture congolaise", a annoncé Koffi Olomide.

Sa délégation est composée du Directeur général de l'Académie des Beaux-Arts (ABA), le professeur Henry Kalama, d'un professeur de l'Institut national des Arts (INA), deux journalistes et de quelques membres du Quartier latin, son orchestre.

Rappel des faits :

Vers 2011 les compatriotes de l’étranger dit "combattants" ont commencé à menacer et interdire tout spectacle de musiciens venus de Kinshasa, en Europe. Ils sont reprochés de chanter pour les politiciens "corrompus", ce que les concernés ont toujours nié. 

Et depuis, cette mesure a pris de l’ampleur jusqu’à nos jours, à  tel point que certains jeunes chanteurs comme Fally, Héritier Watanabe, Fabregas  et Ferré Gola  sont aussi frappés par cette décision.

L’interdiction formelle de productions scéniques est vite mise en application en France, Hollande, Allemagne et Belgique, Irlande, Angleterre,  où il y a une forte concentration de la communauté congolaise  ainsi que  dans l’ensemble de l’espace Schengen. 

Powered by Froala Editor

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate