Guerre : « quand c’est en Afrique, vous êtes moins atteints ? » la question troublante d'Omar Sy à l'opinion française

Omar Sy, joue le rôle d'un tirailleur sénégalais engagé dans la Première Guerre Mondiale. © FRED DUGIT


Lors d'une interview avec "Le Parisien", l'acteur français Omar Sy, qui joue dans le prochain film de Mathieu Vadepied "Tirailleurs", a exprimé son étonnement quant à l'impact profond de la guerre en Ukraine sur les gens. Omar Sy incarne un tirailleur africain qui s'est engagé dans l'armée française en 1917. Il a déclaré qu'il avait été surpris par la force de l'impact du conflit sur la population française.

« L’Ukraine n’a pas été une révélation dingue pour moi. Comme j’ai de la famille ailleurs, en Afrique, je sais qu’il y a toujours eu des enfants en guerre, des familles brisées et des parents qui perdent leurs gamins, des gosses qui deviennent orphelins », ajoute celui qui vit désormais aux Etats-Unis. Et de se demander : « Ça veut dire que quand c’est en Afrique, vous êtes moins atteints ? ».

« L’humanité qui sombre »

« Moi, je me sens menacé de la même manière quand c’est en Iran, ou en Ukraine. […] Une guerre, c’est l’humanité qui sombre, même quand c’est à l’autre bout du monde », estime Omar Sy.

Des propos qui ont suscité des polémiques sur internet, certains qualifiant l'acteur de "fraudeur fiscal" et de "donneur de leçon". La députée européenne Nathalie Loiseau a fait remarquer : 

"Nous avons eu 58 militaires français qui sont morts dans la zone sahélienne en combattant les djihadistes. Non, Omar Sy, les Français ne sont pas "moins touchés" par les événements qui se déroulent "en Afrique". Certains ont perdu la vie pour que les Maliens n'aient plus à vivre dans la peur des terroristes."

D’autres internautes ont quant à eux pris la défense de l’acteur. Clémentine Autain, députée LFI, a simplement tweeté « saine et juste colère. Merci Omar Sy ». « Si tu es choqué par les propos juste humanistes de Omar Sy, tu es le problème ! Les souffrances n’ont pas être mises en concurrence. Elles sont toutes respectables et méritent toutes l’empathie », a de son côté réagi l’autrice Benjamine Weill.

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • Guinée : la capitale Conakry paralysée par une grève générale
  • Guinée : un journaliste condamné à six mois de prison dont trois fermes
  • Madagascar : un guichet unique de l'or pour contrecarrer les exportations illégales

  • Post Tags


    Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments