États-Unis : la quatrième ville du pays sans eau potable depuis trois jours

Ville de Houston ©photo de tiers


 

C'est depuis le dimanche 27 novembre dernier, que la population de la ville de Houston aux États-Unis est obligée de bouillir leur eau avant la consommation. 


La situation est due à l'incident lié à une panne de courant dans des usines de traitement de l'eau de Houston, le dimanche 27 novembre dernier privant ainsi la quatrième ville du pays de l'eau potable. 


De l’eau qui coule mais impropre à la consommation.Dimanche matin, deux pannes successives de courant de l'une des principales stations d'épurations dans l’est de Houston ont généré une baisse de pression et potentiellement laissé passer les bactéries, comme l’explique Carol Haddock cité par la Radio France Internationale RFI, la directrice des travaux publics de Houston. 


« Cela a affecté notre capacité à pomper de l’eau, la pression a donc baissé. Mais nous suivons la procédure pour nous assurer que l’eau est potable », explique-t-elle. 


Face à cette situation, plusieurs écoles et bâtiments officiels ont été fermés. La municipalité est aussi pointée du doigt par le fournisseur d’électricité pour son équipement défaillant dans son installation hydraulique.  


La cause de cette panne et sa durée étaient encore inconnues lundi et font l'objet d'une enquête. L'eau, qui n'est pas dangereuse à consommer, selon le bureau du maire de Houston, Sylvester Turner, devrait être échantillonnée et testée par le département chargé de la qualité de l'environnement du Texas (TCEQ) afin de déterminer si la recommandation de la faire bouillir pourrait être levée.

Powered by Froala Editor


Post Tags


leave a reply

Comments