États-Unis : coup dur pour l'ex président Donald Trump

Donald Trump


L'ancien président américain, Donald Trump a été reconnu coupable de falsification de documents et encourt jusqu'à quatre ans de prison. Mais pour le républicain, le procès qui lui a été intenté ne vaut pas grand-chose. Donald Trump a tenu une conférence de presse, ce vendredi 31 mai, au lendemain du verdict historique rendu à son encontre par le tribunal de New York. Il fera appel.

Au lendemain de son verdict historique de culpabilité à New York, Donald Trump n'a pas assez de mots pour fustiger ce procès, qu'il trouve « très injuste », « truqué ». L'ancien président a pris la parole depuis le hall d'entrée de son gratte-ciel de Manhattan, la Trump Tower. « Nous allons faire appel de cette escroquerie », prévient le républicain.

Alors que certains de ses partisans avaient organisé une manifestation devant l'entrée du bâtiment, tandis que des riverains, rapporte l'Agence France-Presse, lui adressaient un doigt d'honneur à leur passage, le candidat républicain a parlé pendant plus de trente minutes, prévenant l'assemblée que « le vrai verdict aura lieu le 5 novembre, par le peuple américain ».

«C'est une escroquerie, il s'agit d'un procès truqué ! Ce procès était totalement inéquitable. Vous avez ce qui est arrivé à certains de nos témoins, qui ont été littéralement crucifiés, et certains qui ont vécu l'enfer à cause de ce juge, qui a l'air d'un ange mais qui est en réalité un diable. Et quand nous voulions certaines choses, tout ce que nous demandions a été rejeté… En revanche, quand l'accusation voulait quelque chose, elle obtenait tout ce qu'elle voulait. Nous voulions que le lieu du procès soit changé afin de pouvoir bénéficier d'un procès équitable. Nous ne l'avons pas obtenu. Nous voulions que le juge soit changé, pour qu'il n'y ait pas de conflit d'intérêts, et il ne l'a pas fait. Personne n'a jamais rien vu de tel»

Après ce procès au pénal, une première pour un ex-président, le milliardaire a par ailleurs lourdement attaqué son adversaire démocrate, le président sortant Joe Biden et sa « bande », qualifiés de « malades », de « fascistes », responsables à ses yeux de ses déboires judiciaires. « Le juge était un tyran et tout cela vient de la Maison Blanche », a-t-il dit.

«Joe Biden l'escroc, le pire président de l'histoire de notre pays, le plus stupide et le plus malhonnête que nous ayons jamais eu. Il représente un très grand danger pour notre pays. Des millions et des millions de personnes affluent de toutes les parties du monde. Pas seulement d'Amérique du Sud, mais aussi d'Afrique, d'Asie et du Moyen-Orient. Ils arrivent de prisons et d’asiles psychiatriques. Ils arrivent du monde entier dans notre pays, et nous avons un président et un groupe de fascistes qui ne veulent rien faire pour les arrêter… Parce qu'ils pourraient le faire aujourd'hui, ils pourraient les arrêter, mais ils ne le font pas, et ils sont en train de détruire notre pays»

Et de poursuivre :

« Notre pays est en très mauvais état et ils ne veulent pas que je dise ces choses-là ! Et la seule façon dont ils pensent pouvoir gagner cette élection est de faire exactement ce qu'ils font en ce moment : gagner devant les tribunaux parce qu'ils ne peuvent pas gagner dans les urnes », a conclu l'ancien président, après une diatribe d'une rare violence.


Avec RFI

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • Tentative d'assassinat contre Trump : l'Iran dénonce des accusations "infondées"
  • "Je suis fier d'aller en prison" : Steve Bannon, l'ex-éminence grise de Trump, purge sa peine
  • États-Unis : Steve Bannon, ex-conseiller de Trump doit débuter son séjour en prison

  • Post Tags


    Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments