img

Top News

Trending

Société

Sécurité

Actualités

Illustration

Soucieux de voir la paix revenir à l'Est de la République démocratique du Congo où le M23 soutenu par le Rwanda veulent à tout prix imposer leur loi, les Congolais de Kinshasa ont lancé une pétition pour la construction d'un mur entre les deux pays en conflit.

Cette opération qui nécessiterait au moins 100.000 signatures a été lancée le mardi 21 juin à Kinshasa par un cadre de l'Union pour la démocratie et le progrès social UDPS/Tshisekedi, Guy Banza.

"Nous sommes en train de voir dans la mesure du possible comment est-ce qu'il faut réellement lancer l'opération signature par rapport à une pétition. Nous tenons à ce que les Congolais puissent s'impliquer à ce qui concerne le retour de la paix. Nous avons compris qu'il nous faut réellement la construction d'un mur entre nous et le Rwanda", a dit ce cadre de l'UDPS sur Top Congo.

Selon lui, cette stratégie a pour objectif d'entraîner l'implication des Congolais et en seconde lieu l'implication de l'État pour le retour de la paix, quel que soit le budget à y mettre.

Ce dernier précise qu'avec l'érection d'un mur, la RDC aura la possibilité de contrôler ses frontières et de résoudre les problèmes en ce qui concerne d'autres groupes armés qui n'ont rien à avoir avec le Rwanda.

L'ancien premier-ministre congolais Adolphe Muzito a estimé dans sa tribune du weekend dernier que les travaux de construction d'un mur de séparation entre la République démocratique du Congo et le Rwanda vont coûter 163 380 000 $ pour la partie urgente dont 159,6 millions USD pour le béton pour ouvrage et 3,7 millions USD pour les 70 km de béton de propreté.

Powered by Froala Editor

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate