Enquête du FBI:  la communauté Banyamulenge  a-t-elle financée les milices au Sud Kivu?

Diaspora Banyamulenge à Portland, Maine


Le FBI mène une enquête pour déterminer si un groupe de personnes lié à la communauté Banyamulenge a financé illégalement les milices les Twigwaneho opérant en République Démocratique du Congo , notamment au Sud Kivu par l'intermédiaire d'une association humanitaire américaine. C'est ce que rapporte le site Africa Intelligence, qui cite ses sources.

Il est interdit aux Etats-Unis d'utiliser de l'argent pour financer des guerres en Afrique. L'enquête du FBI porte sur les activités de  Mahoro Peace Association (MPA), qui regroupe plusieurs membres de la diaspora Banyamulenge aux USA

Mobilisation de 1,5 millions de dollars

Selon Kinshasa et Washington, en 2019, l'aide humanitaire de la MPA a été accompagnée d'un soutien financier secret qui aurait permis à Makanika de réorganiser la milice Twigwaneho, de l'équiper et de le doter d'un véritable état-major militaire. Cependant, la MPA nie cela quand bien même qu'elle reçoit environ 40 000 $ par mois de ses membres, ainsi que des sommes récoltées par un réseau de mutuelles banyamulenge en RDC, en Afrique et dans le monde. 

D'après Africa Inteligence, les enquêteurs s'intéressent également au profil des cadres dirigeants de la MPA, qui sont pour la plupart des vétérans de la guerre dans l'est de la RDC, et à leurs liens avec certains responsables politiques congolais. Les autorités congolaises sont conscientes de la proximité entre les troupes de Makanika et celles du M23, et surveillent de près les campagnes de recrutement menées par les Twigwaneho dans les camps de réfugiés banyamulenge.

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • RDC : création d'un fonds de financement des zones économiques spéciales
  • Football : Après sa signature à Al Hilal, Fabrice Ngoma rejoint ses partenaires en Tanzanie
  • RDC/M23 : le sommet extraordinaire de Bujumbura accouche-t-il d'une souris ?

  • Post Tags


    leave a reply

    Comments