img

Top News

Trending

Société

Sécurité

Politique

Actualités

Arrivée de Jean-Marc Châtaigner à Bandundu. Ph de tiers

Les populations qui ont fui le conflit intercommunautaire entre les peuples Teke et Yaka à Kwamouth et ses environs, vivent dans les conditions très déplorables dans la ville de Bandundu où elles se sont réfugiées.

Le constat a été fait par le représentant de l'Union européenne en République Démocratique du Congo, Jean-Marc Châtaigner qui a promis d'en parler avec ses collègues humanitaires ainsi qu'avec le gouvernement. Et ce, dès son retour à Kinshasa.

“ Les conditions ici sont très difficiles parce que vous avez dû abandonner vos nourritures, vos maisons... Rencontrer les populations civiles était pour moi important d'entendre ce qu'ils avaient à dire  et de voir les messages que je peux ramener à Kinshasa auprès des collègues humanitaires, les discussions que nous pouvons aussi avoir avec le gouvernement pour voir comment nous pouvons aider sur les aspects humanitaires de cette situation. Les conditions sont très précaires, les déplacements ont été très brusques. Il y a quelques familles qui peuvent accueillir certaines familles, effectivement il faut que les conditions minimales puissent être assurées ”, a-t-il déclaré à la presse locale le mercredi 22 septembre à Bandundu.

Notez qu'à l'origine de ce conflit, les Teke accusent les Yaka de posséder leurs terres. Plusieurs morts ont déjà été enregistré entre les deux parties. Pour sécuriser la contrée, le gouvernement de la République avait décidé de couper le traffic sur le tronçon compris entre Kinshasa et la ville de Bandundu.

Powered by Froala Editor

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate