Condamnation à mort d'un militaire à Goma

Le tribunal militaire de garnison de Goma a condamné un militaire des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), à la peine capitale suite au meurtre brutal d'une femme enceinte.

Prononcée le samedi 6 avril, cette sentence fait suite à un procès en flagrance au cours duquel le sergent-major Serugo Buhera a été reconnu coupable de viol, de meurtre et de dissipation de munitions de guerre.

Les faits tragiques remontent à la nuit du 3 au 4 avril, lorsque Buhera a froidement abattu la victime, prétendant l'avoir confondue avec une « créature monstrueuse ».

L'incident s'est produit alors que Buhera était en poste à la barrière près de l'école primaire Tongilo, située à l'entrée du camp militaire Katindo. Selon sa déclaration au tribunal, il aurait ouvert le feu sur ce qu'il croyait être un monstre approchant, ne réalisant que trop tard l'identité réelle de sa cible.

Toutefois, cette version des faits a été fermement rejetée par le tribunal, soutenu par le témoignage de plusieurs témoins et les accusations portées par le ministère public. Il a été révélé que Buhera avait précédemment agressé la victime, la violant avant qu'une dispute n'éclate et qu'il ne commette l'acte fatal.

Le juge l’a donc reconnu coupable des faits de viol, meurtre et dissipation de munitions de guerre, et a prononcé la sanction la plus lourde : la peine de mort.

Après la proclamation du verdict, l'accusé a fait appel, ouvrant la voie à une nouvelle série de procédures judiciaires.

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • Flash : un bandit armé tué au nord de Goma
  • Nyiragongo : le chantier de l'abattoir public de Munigi abandonné, avant la fin des travaux
  • Beni : exaltation après le départ du capitaine Anthony Mwalushay

  • Post Tags


    Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments