img

Actualités

Société

5 juin 2000- 5 juin 2020, cela fait jour pour jour 20 ans que les forces armées Rwandaise et Ougandaise se sont affrontées à Kisangani.

En cette journée de commeration de la guerre dite de six jours, les acteurs de la société civile réunis autour de la synergie 20 ans de souvenirs demandent que la justice congolaise voulue indépendante, ouvre des dossiers sur des "massacres" qui ont été enregistrés en terre boyomaise

Selon eux, plusieurs auteurs présumés de ces massacres sont en circulation libre en République Démocratique du Congo.

La Synergie 20 ans de souvenirs demande également au gouvernement congolais de s'assumer en réclamant réparation auprès des gouvernements rwandais et Ougandais en usant de tous les moyens à sa disposition.

Kisangani anciennement appelée ville martyr, fût le théâtre des affrontements meurtriers entre deux armées étrangères vers le début du mois de juin 2000.

Ces deux armées appuyaient deux mouvements politico-militaires, le Rassemblement Congolais pour la Démocratie RCD et le Mouvement de Libération du Congo MLC.

Au cours de cette guerre qui avait duré six jours, plus de 6600 bombes furent tirées apprend-on, faisant plusieurs morts dans la population civile.

Rappelons à ce sujet que le procès programmé à la cour internationale de justice devant statuer sur l'indemnisation des victimes à été reporté sine die.

Pompon BEYOKOBANA depuis Kisangani

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate