img

Actualités

Les femmes de la Province de la Tshopo, représentées par celles de la ville de Kisangani et sous le leadership du Collectifs des Femmes, recommande au FCC, par le biais de son autorité morale, de retirer la confiance placée en Alexis Thambwe Mwamba, President du sénat.

Dans une déclaration du Collectif des Femmes lue devant la presse ce mardi 05 mai 2020, ces femmes disent être non seulement préoccupées mais aussi touchées et scandalisées par le traitement inhumain, cruel et dégradant qu’à subi la sénatrice Bijoux Goya pour avoir posé, le 30 avril dernier, une question sur la gestion des fonds relatifs aux travaux de modernisation de la salle des plénières du sénat.

Se référant au règlement intérieur régissant les élus du peuple et les sénateurs, le collectif des femmes dit constater que la Sénatrice Bijoux Goya, parce qu’elle est une femme, a publiquement subi des injures de la part du président du sénat. Ce qui constitue pour elle, sans être contredit, une violence basée sur le genre.

Tout en dénonçant ce qu’il qualifie du comportement indigne, le collectif des femmes recommande :

1.Que le président du sénat présente publiquement les excuses à l’endroit non seulement de la sénatrice Bijoux Goya, mais également à toutes les femmes congolaises ;

2.Que le Ministère public se saisisse d’office de cette affaire, en procédure de flagrance, pour injure publiques et atteinte à la pudeur à l’endroit de la sénatrice Bijoux Goya ;

3. Que le FCC, par le biais de son autorité morale, retire la confiance placée en Monsieur Thambwe Mwamba.

Pompon BEYOKOBANA depuis Kisangani

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate