img

Actualités

Économie

Tous les postes de contrôle routier sont interdits et la taxe de péage est suspendue dans la province du Tanganyika, conformément à la décision prise, samedi 24 août, par le gouvernement provincial. Selon le compte-rendu du conseil de l’exécutif provincial, ces mesures sont prises pour mettre fin aux tracasseries dont sont victimes les populations.
Toutefois, le gouvernement provincial précise que deux postes de contrôle à l’entrée et à la sortie de la ville de Kalemie restent opérationnels. Ces postes sont confiés à la brigade de contrôle et de surveillance (BCS) au Tanganyika.

Il ne revient pas à la BCS de percevoir de taxes, indique le ministre provincial de l’Intérieur, Dieudonné Kamona.

« On a suspendu tous les postes de péage sur l’ensemble de la province. On avait seulement laissé les postes de contrôle au km 25 et à Lunfukwe sur l’axe Pweto. Les gens qu’on a affectés ne doivent rien demander aux passants », a-t-il insisté.

Le ministre de l’intérieur précise le rôle de ce service en ces termes : « c’est de superviser les mouvements. Il y a des véhicules qui quittent le Sud-Kivu pour entrer dans le Tanganyika. Ces véhicules doivent être contrôlés. Parfois il y a des véhicules qui passent avec du bois, il y a des véhicules qui passent avec des matières premières.»

Pour éviter que ces agents ne deviennent à leur tour auteurs de tracasseries ; Dieudonné Kamona fait savoir qu’ils ont reçu des vivres pour une semaine.

« C’est chaque semaine qu’on doit leur donner à manger aux frais de la province », a ajouté le ministre.

élection-net.com/ radiookapi

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate