img

Actualités

Société

Après l'entérinement de Ronsard Malonda à la tête de la commission électorale nationale indépendante CENI-RDC, les voix ne cessent de se lever de partout sur l'ensemble du pays pour dénoncer la procédure ayant conduit à l'entérinement de cette candidature.

Après des vives contestations de certains partis politiques et différentes associations, c'est le tour des mouvements de la société civile du Congo (MSCO).

Cette structure qui oeuvre dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu s'indigne pour sa part du choix du futur président de la centrale électorale comme une ''manœuvre frauduleuse'' du Front Commun pour le Congo FCC qui est derrière cette candidature ''rejetée par plusieurs tendances''

'' Nous demandons au président de la République Démocratique du Congo Félix Antoine Tshisekedi de ne pas accepter de signer l'ordonnance que toutes les tendances concordantes ont refusé catégoriquement, l'église catholique, l'église du Christ au Congo ECC, l'église Kimbanguiste, les musulmans, les ASBLs des droits de l'homme et toutes les plateformes confondues de la société civile…'' Indique Mukabilwa Silobo, coordinateur territorial de la MSCO.

Par ailleurs, demande à toute la population du territoire de Mwenga et de la ville de Kamituga et du Congo en général de ''manifester'' contre cet entérinement.

'' Tout le peuple Congolais doit se soulever pour barrer la route à toutes les tentatives du coup d'État frauduleux contre les peuples Congolais''

Il sied de rappeler que la journée de ce jeudi 08 juillet 2020 était émaillée des violences issues des manifestations dans plusieurs provinces du pays suite à cette désignation de Ronsard Malondo comme étant nouveau président de la CENI.

Héritier Bashige depuis Bukavu

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate