img

Société

Sécurité

Santé

Actualités

Ph d'illustration

Au Sud-Kivu, le gouvernement provincial a interdit, samedi 11 juin, la commercialisation de la viande en provenance du Rwanda et du Burundi.

Selon la radio Okapi, cette mesure est prise après que Bujumbura a officiellement annoncé que ses bovins sont frappés par l’épidémie de la fièvre de la vallée du rift.

« Le gouvernement de la République burundaise a déjà fait une déclaration. Et c’est sur cette base que nous, nous avions voulu sensibiliser la population. Parmi les mesures que nous avions prises, d’abord l’interdiction d’entrée des viandes qui viennent des pays voisins, parce qu’on ne sait pas dans quelles conditions ces animaux ont été abattus », a expliqué le chef de la division provinciale de pêche, agriculture et élevage, le médecin vétérinaire Vincent Muhigirwa Sangwa.

Il a par ailleurs souligné qu'il est à ce stade difficile de confirmer un premier cas de cette maladie au Sud-Kivu.

Toutefois, poursuit-il, cela n’empêche pas que les autorités provinciales prennent des mesures de prévention pour éviter une propagation de la maladie dans le Sud-Kivu.

« C’est une maladie qui ne peut pas se transmettre entre hommes et hommes, elle se transmet entre homme et animal et vice-versa. Comme c’est une maladie causée par un virus, il n’y a pas de traitements, il faut juste prévenir », a indiqué le vétérinaire Vincent Muhigirwa.

En outre, il révèle que, la zone où la maladie est suspectée, est appelée zone déjà atteinte ou zone de séquestration. Le reste, ce sont des zones de surveillance.

« Les vétérinaires doivent être alertés, les éleveurs doivent aussi voir s’il y a un cas et contacter les services vétérinaires les plus proches », a conseillé M. Muhigirwa.

Powered by Froala Editor

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate