img

Actualités

Santé

Vingt-quatre heures après l'annonce de 12 cas confirmés positifs de Covid-19 dans la province du Sud-Kivu, certaines structures de la société civile accusent le gouverneur Théo Ngwabije Kasi de ''négligence et complicité'' dans la gestion de la riposte à Bukavu.

C'est le cas du mouvement citoyen Réveil des Indignés qui, dans un entretien avec élection-net.com ce jeudi 28 Mai 2020, estime que l'accueil dans la province la semaine passée, d'une cinquantaine des compatriotes venus de l'étranger, notamment des pays touchés par la Covid-19, serait à la base de la propagation de cette pandémie.

Dalphin Murhabazi, militants de cette structure citoyenne de la société civile, s'inquiète de la forte contamination dans les prochains jours dans la ville de Bukavu ainsi que dans les coins et recoins de la province du Sud-Kivu.

Pour lui, cette accroissement des cas testés positifs est dû à '' l'imprudence et l'ignorance'' qui a précédé la confirmation de ces nouveaux cas.

''Nous accusons d'ors et déjà le gouverneur de la province, parce-qu'il y a quelques temps, nous avons vu nos compatriotes franchir la frontière du Burundi pour venir à Bukavu. Toutes ces personnes ont été admises dans la population sans être soumises à des mesures des mise en quarantaine comme c'était pour d'autres. Comment expliquer que le gouverneur peut avoir autorisé à ce que les personnes viennent d'autres régions infectées et les laisser entrer ?'' s'interroge Delphin Murhabazi du mouvement Réveil des Indignés.

Il pense, par ailleurs, que cela est la source des ces nombreux cas confirmés, une trentaine d'autres suspects et trois décès confirmés mercredi dans la soirée par Théo Ngwabidje.

''En tout cas, ça c'est une complicité, parce que c'est incompréhensible que l'on soit à zéro cas et d'un coût, il y a plus de 16 cas qui s'annoncent. C'est une inquiétude pour nous et nous demandons au gouverneur d'assumer pleinement ses responsabilités parce- que c'est inacceptable", a-t-il indiqué.

Signalons que la province du Sud-Kivu compte actuellement 16 cas confirmés, dont trois déjà déclarés guéris. Tous les malades sont admis au centre d'isolement de Bwindi à Bukavu.

Héritier Bashige depuis Bukavu

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate