img

Actualités

Sécurité

L’organisation BADILIKA « Human Rights Everywhere » s'est dite inquiète de la situation sécuritaire qui ces derniers temps dans tous les quatorze groupements de Rutshuru avec multiples cas des tueries, kidnappings et enlèvements.

Dans une déclaration consultée par election-net-com ce dimanche 26 juillet 2020, ''BADILIKA'', rappelle que la sécurité reste un droit et non un privilège, d'où sa demande urgente celle de voir le gouvernement passer à une vitesse de croisière pour pacifier la Zone.

Il a été rappelé aux autorités l’assassinat de l’ex chef de la localité de Kiseguro tué par balle dans la tête en pleine journée du vendredi 17 juillet 2020 à 14 heures pendant que cette autorité civile se reposait sous un arbre, près de la mosquée située au centre de cette localité Kiseguro. 

Outre cela, l'autre cas récent est celui d’assassinat de deux  éléments des renseignements des Forces armées de la République Démocratique du Congo par des éléments rebelles de la force démocratique pour libération du Rwanda dans le groupement de Tongo, précisément à Tongou centre Rushovu le jeudi 23 juillet 2020 aux environs de 20 heures locales. Pendant que ces agents de renseignement étaient sur la table à manger.

''Condamnons les multiples cas d’assassinat, des pillages de biens à Buramba, kidnappings des civiles'',peut -on lire dans cette déclaration.

Par ailleurs, il a été révélé que dans différents espaces exploités par des paisibles citoyens agriculteurs du territoire de Rutshuru sous contrôle des groupes armés rebelles, ces agriculteurs sont contraints de payer cinq dollars pour accéder à la terre comme au Lac Edouard.

Enfin, BADILIKA demande au gouvernement congolais la restauration de l’autorité  sans délai dans les zones sous le contrôle ''des rebelles''. Et, de traquer tous ces groupes armés rebelles qui déstabilisent la population dans tous les coins du territoire de Rutshuru particulièrement et dans tout le Nord-Kivu en général.

Prince Bagheni, à Goma

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate