RDC : Un proche du clan Kabila cité dans un potentiel coup d’État [Enquête]

Photo d'illustration © photo de tiers


D'après une enquête menée par la Radio-télévision belge de la Communauté française, le fait remonte à l'été 2021. 

D'après cette enquête, l'ex-général John Numbi était en contact et avait des liens avec un entrepreneur belge et vendeur d'armes de guerre, Thierry Lakhanisky, dans ce qui pourrait être un projet lié à un potentiel coup d’État organisé par ledit général  proche du clan Kabila, au Katanga.

En effet, le 13 septembre 2022, le Belge Thierry Lakhanisky, homme d’affaires spécialiste des gros hélicoptères de transport, fût arrêté par la justice belge pour son implication supposée dans le commerce d’armes de guerre. 

Parmi les activités suspectes lui reprochées figurent celles liées à des velléités de putsch en République démocratique du Congo, selon des informations récoltées par la RTBF.

Thierry Lakhanisky se défend aujourd’hui, par la voix de son avocat Emmanuel De Wagter, en avançant qu’"il ne s’agissait pas d’armer des rebelles mais bien de sécuriser un référendum d’initiative populaire au sujet de l’indépendance du Katanga".

Originaire du Katanga, John Numbi a, par le passé, occupé les fonctions de chef de la police et de l’inspection générale des forces armées congolaises. Aujourd’hui, il est recherché par la justice congolaise. 

Ce ex-général est suspecté d’avoir joué un rôle dans l’assassinat d’un défenseur des droits humains, Floribert Shebeya  et de son chauffeur en 2010. Les autorités désormais en place en RDC veulent aussi l’entendre à propos des charges de "détention illégale d’armes et munitions de guerre, association des malfaiteurs, désertion à l’étranger et violation des consignes".

Bizarrement Thierry Lakhanisky coopérait avec les services belges de renseignement. Ce qui peut succiter des questionnements si la Belgique n'est-elle pas également impliquée dans ce pusch programmé au Katanga.

Les services belges de renseignement étaient informés par Thierry Lakhanisky dans divers dossiers dont la RTBF n’a pas connaissance. Étaient-ils au courant de ses interventions pour la fourniture de matériel militaire en Afrique et au Moyen-Orient ? Dans le cas de la République démocratique du Congo au moins, la réponse est oui, selon deux interlocuteurs rencontrés séparément.

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • Crédit carbone : à Washington, Nicolas Kazadi vante les progrès significatifs réalisés par la RDC
  • Sud-Kivu : voici la liste définitive des candidats membres du bureau définitif à l'assemblée provinciale
  • Sud-Kivu/Ass.Prov : l'UNC de Vital Kamerhe surprend


  • Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments

    Tk

    Un général en carton.

    Reply (0) Like (0) Dislike (0)

    For post reply you need to login your account. Login Now