img

Actualités

Économie

Politique

Le Trésor américain (l'OFAC) a accordé vendredi 15 janvier une licence autorisant certaines transactions en dollars à l'homme d'affaires israélo-congolais,  Dan Gertler .

Pour l'organisation The Sentry, aucune sanction n'a été levée contre Gertler. À l'en croire, l'Ofac a le pouvoir de livrer des licences autorisant certaines transactions qui seraient normalement interdites en vertu de ses règlements.

Par contre, elle fustige que cette licence soit livrée secrètement par l'administration Trump aux avocats du milliardaire israelien.

"Laisser Dan Gertler s'en sortir de la sorte, envoie un message aux hommes d’affaires les plus corrompus du monde selon lequel les États-Unis les laisseront s'en sortir après un peu de temps de lobbying. Cela ruine considérablement les politiques anti-corruption mondiales des États-Unis", a déclaré Sasha Lezhnev directeur adjoint des questions politiques à The Sentry.

Selon toujours Lezhnev, c’est un mauvais signal dans la lutte contre la corruption et il appelle la nouvelle administration à révoquer cette licence.

"L'administration Biden devra révoquer cette grâce effective pour Gertler et ses entreprises afin que les sanctions de Global Magnitsky puissent aider à reduire la vague de corruption en RD du Congo et au-delà", a-t-il conclu.

Rédaction

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate