img

Actualités

Éducation

La généralisation verticale du système LMD ne sera plus fonctionnelle dans des institutions supérieures et universitaires viables en République démocratique du Congo (RDC), l'année académique en cours. Le ministre de l'ESU a, mardi dernier, annoncé que seules les promotions de recrutement adopterons ce système.

La décision a été prise à l'issue d'une réunion d'évaluation tenue au cabinet du ministre de l'ESU. Selon Muhindo Nzangi, certaines contraintes motivent ce rétropédalage, après avoir avalué "l'ensemble du processus".

"Les plus grandes exigences pour cette réforme ont déjà été achevées. Nous avons élaboré la maquette. Nous avons également fait face aux contraintes liées à la grève des enseignants qui a coïncidé avec le lancement de l'année académique. Une grève qui a pris deux mois et qui ne va pas nous permettre de réaliser la réforme LMD, selon le calendrier que nous étions fixé", a-t-il déclaré.

Le ministre Muhindo Nzangi a, par ailleurs, affirmé que la généralisation verticale du système LMD se fera progressivement. Ce, pour les seules institutions autorisées par le ministère de tutelle.

"Ceux qui n'avaient encore reçu l'autorisation de basculer, ils vont basculer progressivement en commençant par les promotions de recrutement. Cette année nous aurons le temps de nous concentrer pour voir la question du basculement global l'année prochaine", renchérit-il.

Dieubon Mughenze

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate