img

Actualités

Santé

L'organisation ACAJ de Georges Kapiamba a analysé la mise au point du Ministre des Infrastructures et travaux publics, Alexis Gisaro Muvunyi.

Cette organisation souligne que les éléments à sa disposition établissent que : ''les péages Kinshasa-Matadi, Kasumbalesa-Lubumbashi et Lubumbashi-Kolwezi ont produit depuis 2007 à ce jour 1,8 milliards $ qui doivent être justifiés par ladite société''

En appliquant le taux standard de 850.000/km, Me Georges Kapiamba souligne que l’Etat congolais aurait dû disposer plus ou moins 2000 KM de routes asphaltées sur les tronçons Matadi-Kinshasa, Kasumbalesa-Lubumbashi, Lubumbashi-Kolwezi. ''Ce qui n’est pas le cas à ce jour'', regrette t-il.

''Le taux de 850.000$ par Km concerne une route à construire. S’il s’agit de celle déjà asphaltée, comme le cas de Kinshasa-Matadi- Boma et L'shi- Kolwezi, c'est la moyenne 50% qui s’applique, et ce, dans la plupart de pays africains'', a-t-il déclaré

Enfin, il souligné, à titre d’exemple, que le tronçon Naïrobi-Mombasa au Kenya mis au régime de péage à 2008 presqu'au même moment est déjà transformé en autoroute 2×2 avec les fonds produits par la concession d 2008 à 2015, soit 7 ans après et S0PECO en 14 ans est incapable de présenter 1Km d'autoroute.

Prince BAGHENI

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate