img

Actualités

Politique

Lors d'une tribune intitulée "Ce que je pense, l'union sacrée, est-ce le FCC bis ?", l'ancien Premier ministre de la République démocratique du Congo, le sénateur Augustin Matata Ponyo a commenté les différents sujets en rapport avec la rupture de la coalition FCC-CACH et la création de l'Union sacrée par le Chef de l'État Félix Tshisekedi, Président de la République en vue de matérialiser sa vision et ses promesses de sa campagne électorale.

Dans sa pensée, Matata Mponyo désir que l’Union Sacrée puisse éviter les erreurs du FCC, car selon lui, "être une association de tous les groupements et hommes politiques venant de partout dans le but de constituer une majorité parlementaire. Une telle structure, sans âme et esprit, ne pourra donner que des résultats semblables à ceux du FCC."

En réaction, le député provincial, élu de Kinshasa et cadre de l’UDPS, répond que l'Union sacrée de la nation n'est et ne peut être un FCC bis et que sa mise en place sert à sauver la nation et apporter des réformes contrairement au FCC.

"L'USN n'est pas et ne peut être un FCC bis. USN, c'est pour sauver la Nation et apporter des réformes tandis que FCC était pour sauver un individu et maintenir le statut quo. Tous ceux qui adhèrent doivent le savoir et le savent.l", a-t-il écrit sur son compte Twitter parcouru ce samedi 09 janvier par election-net.com.

Rappelons qu'à l'appel du Chef de l'État de créer une nouvelle coalition après la rupture de celle du FCC-CACH, plusieurs cadres et membres du FCC de Joseph Kabila, ont répondus à cet appel du Chef de l'État.

Chose qui fait penser à Matata Mponyo que l’objectif final d’un parti ou regroupement politique n’est pas d’avoir une majorité au Parlement. Celle-ci demeure plutôt un moyen politique en appui à l’action gouvernementale pour une meilleure mise en œuvre de la politique économique.

Jean-Paul Tshimanga

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate