img

Actualités

Politique

Visiblement, l'ex candidat à l'élection présidentielle de décembre 2018 pour la coalition de l'opposition Lamuka ,ne s'inscrit plus sur la logique  de poursuivre son combat pour la vérité des urnes. Martin Fayulu Madidi qui a toujours revendiqué sa victoire à la dernière présidentielle compte probablement tourné cette  page et se consacrer pour l'avenir.

Le  président de l'engagement pour la citoyenneté et le développement  Ecide qui était en face des journalistes ,samedi dernier à Washington,dans le cadre de son séjour dit pardonner et oublier le passé  même si, les voleurs de sa victoire dit-il ne veulent pas reconnaître leur acte .Lui [Fayulu,] Comme chrétien décide de tourner la page du passé  marquée par des élections émaillées de fraudes électorales et se consacrer pour le futur.

"Un chrétien a deux valeurs : la première c’est l’amour et la deuxième c’est le pardon. Moi j’ai pardonné, maintenant je ne veux pas rester dans le passé, je suis dans l’avenir" a-t-il dit devant la presse, Le président de l'Ecide demande à ceux qui ont volé sa victoire aux dernières élections de se repentir 

« Ceux qui ne veulent pas reconnaître qu’ils ont volé... doivent reconnaître  qu’ils ont tort et ils doivent se repentir », poursuit Martin Fayulu.

En janvier 2019, il avait proposé l’organisation des élections générales anticipées ( présidentielle, législatives nationales et provinciales après la mise en place du HCRI ( Haut conseil pour la réforme des institutions qui devrait travailler près de 18 mois pour une réforme des institutions. Et, cela dans le but de sortir le pays de la crise néee des dernières élections.

Au lendemain  de la proclamation de Félix  Tshisekedi actuel chef de l'État comme vainqueur de  l'élection présidentielle de 2018 en RDC la CENI , Martin Fayulu candidat de la coalition Lamuka avait rejeté ces résultats  en évoquant un putsch électoral.

Patrick Félix Abely 

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate