img

Actualités

Communiqué de la Ligadhop

La Ligue Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples , ligadhop en sigle est préoccupée par la sitiation survenue ce jeudi 09 juillet en RDC à la suite des manifestations de militants de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social(UDPS) ainsi qu'une frange de partis d'opposition et de la société civile qui ont appelé à manifester contre la désignation de monsieur Ronsard Malonda à la tête de la commission électorale indépendante.

En effet, la police nationale congolaise et les éléments des Fardc qui ont été appelés à contenir les manifestants en ont blessé plusieurs et certains manifestants seraient morts et à Kinshasa et à Lubumbashi, principales villes dont les militants et activistes ainsi que les sympathisants ont répondu massivement et nombreux à cet appel.

Qui a donné l'ordre de tirer sur les manifestants non armés du parti présidentiel et leurs sympathisants et alliés..? C'est la question que la Ligadhop et bien d'autres défenseurs de droits de l'homme se posent et dont la réponse est encore attendue..?

De ce qui précède, la Ligadhop recommande :
-au Président de la République de diligenter une enquête pour que les auteurs de cette gabagie soient déférés devant la justice, particulièrement les personnes qui ont tiré à balles réelles et blessés à l'arme blanche les paisibles manifestants et leurs commanditaires. L'Etat de droit ne doit pas demeurer un slogan mais il doit se vivre. La Ligadhop rappelle qu'il y a quelques années d'autres militants et sympathisants des partis politiques et de la société civile ont trouvé la mort dans les mêmes conditions pour s'être opposés à la tentative du 3ème mandat de l'ancien président de la République. Et Jusqu'à ce jour, les auteurs de ces actes n'ont jamais été jugés et appréhendés malgré le changement pourtant intervenu à la tête de l'Etat, changement du reste qualifié de civilisé et démocratique du pouvoir.

L'opinion nationale a l'impression que ce sont les mêmes personnes soupçonnées hier de violation massive de droits de l'homme qui continuent à tirer les ficelles du pouvoir en bafouant les lois de la République et violant les droits des citoyens. Il y a quelques jours, cette même police avait tiré encore sur des manifestants qui réclamaient l'ouverture du grand marché de Kinshasa occasionnant encore ainsi des pertes en vies humaines.

La lihadhop recommande au Président de la République que ces personnes soient mises hors d'état de nuire et traduites en justice afin que cela serve d'exemple aux autres .

-Au gouvernement de la République, d'assurer la protection et la sécurité des personnes et de leurs biens, de responsabiliser la police nationale à remplir fidèlement les missions qui lui sont dévolues de par la loi et d'interdire aux Fardc de poser des actes qui relèvent des missions classiques de la police quand celle_ci peut bien s'en occuper.

De déférer devant la justice les auteurs de tous ces crimes passés et prêsents sans distinction. La vie humaine est sacrée et nous avons l'obligation de la protéger.

Fait à Kinshasa,le 10 juillet 2020

La ligadhop
Pour tout contact [email protected]

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate