img

Actualités

Politique

Société

Visiblement ,la marche projetée par les partisans du front commun pour le Congo FCC s'est clôturée sans aucun incident , ce jeudi 23 juillet 2020 à Kinshasa.

Les partisans de l'ex président Kabila se sont rassemblés dans une manifestation pour appeler au soutien des institutions de la République Démocratique du Congo.

Plusieurs leaders et membres de cette plateforme ont marché, même s'ils n'ont pas atteints tous le point de chute pour déposer leur mémorandum à l'Assemblée Nationale, à cause d'un dispositif policier placé sur le périmètre du palais du peuple.

Partis du croisement des Boulevards Lumumba et Sendwe, les manifestants, avec des drapeaux de différents partis membres du Front Commun pour le Congo. Tous les ténors ont répondu présents à cette manifestation, notamment le Néhémie Mwilanya, Emmanuel Ramazani Shadary, Bruno Tshibala, Ngoy Kasanji, Adolphe Lumanu Bwana Nsefu et même l'ex patron de la redoutable ’Agence nationale des renseignements (ANR), Kalev Mutond.

Le FCC a-t-il réussi sa mobilisation ?

Les manifestations n'ont pas été réprimées par la police, tout s'est passé sous un calme , à l'absence des gaz lacrymogènes habitués aux manifestants, peu importe le caractère pacifique.
certes, une réussite mais un échec sur le plan politique estime Me Mukanirwa analyste politique qui pense que, le fait que la coalition proche de Kabila n'ait pas rencontré de résistance à sa marche témoigne de la leçon de se définir sur une démonstration de force.

"Nous avons prouvé que nous avons la majorité dans les institutions et dans la rue », s’est réjouit Le coordonnateur du FCC qui , remet en cause les manifestations de l’Udps qui s'achèvent par les incidents et les pertes en vies humaines.

Patrick Félix Abely

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate