img

Actualités

Politique

Après la marche contre l'entérinement de Ronsard Malonda comme remplaçant de Corneille Nanga à la CENI organisée par la plateforme électorale Lamuka, Jean Claude Katende, président de l'Asadho, Association Africaine pour la Défense des Droits de l'homme rompt le silence et félicite les organisateurs en précisant que, avoir une opposition politique forte, bien organisée et active sur terrain est une nécessité absolue pour l’équilibre politique en RDCongo.

"Si en face d’une coalition politique au pouvoir forte et bien organisée, on a une opposition faible, désorganisée et inactive sur terrain, la RDC ne pourra avancer vers la consolidation de la démocratie ni vers le développement social et économique recherché par tous les congolais" a écrit Katende dans sa page d'opinion libre mercredi 15 juillet consulter par election-net.com

Selon lui, c'est Lamuka qui joue ce rôle crucial, délicat voire ingrat d’être dans l’opposition.

"Mon souhait est qu’il joue pleinement ce rôle pour le bien de notre démocratie. A ce sujet, j’ai des sérieuses craintes que Lamuka ne puisse pas y arriver. Mes craintes ont été suscitées par les déclarations faites par certains membres de ce regroupement politique, à l’issue de la manifestation d’avant-hier organisée à son initiative. Ils ont dit notamment que la manifestation était un vrai succès et que la prochaine étape, c’est la manifestation pour demander la démission du Président Felix", a dit celui qui ne se considère pas d'être de Lamuka, Cach ni de FCC.

D'après lui, cette déclaration comme isolée montre l’esprit de satisfaction qui a marqué beaucoup de membres de ce regroupement politique.

Jean Claude Katende, déclare que les revendications qui étaient à la base de la marche constituent une grande préoccupation pour beaucoup de congolais qui ne veulent pas de Monsieur Ronsard MALONDA comme Président de la CENI et ne veulent pas aussi des propositions des lois faites par Messieurs MINAKU et SAKATA.

"Tous ceux qui étaient à la marche n’étaient pas tous membres de LAMUKA ou ses sympathisants. Mais des congolais qui veulent que les choses changent dans l’intérêt de tous. Le jour où LAMUKA se décidera de lancer l’appel pour marcher pour d’autres questions, on évaluera la participation" a-t-il fait savoir.

Par ailleurs, il souhaite que tout démocrate ne peut que souhaiter que LAMUKA soit une force qui participe à l’équilibre du pouvoir politique et que ceux qui sont au pouvoir arrêtent des querelles inutiles pour se consacrer aux questions prioritaires pour les congolais.
"La démocratie fonctionne de cette manière".

En rappel, Lamuka a, malgré l'interdiction du gouvernement national, marché le 13 juillet dernier pour solliciter l'annulation de l'entérinement de Ronsard Malonda à la CENI par l'assemblée nationale et aussi le retrait des trois lois organiques initiées par le duo Minaku-Sakata à l'assemblée nationale.

Jean Paul Tshimanga

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate