img

Actualités

Société

A l'aube de la fin du ramadan, le gouverneur de la ville de Kinshasa Gentiny Ngobila Mbaka a initié une réconciliation entre ce qu'on pouvait appeler les frères ennemis de l'islam.

En présence du commissaire provincial de la police ville de kinshasa, le général Sylvano Kasongo et le ministre provincial de l'intérieur et sécurité Sam Leka Sampie, les deux camps ont aplani leurs divergences afin de célébrer dans la communion cette fête qui intervient après 30 jours de jeûne.

La rencontre a eu lieu dans la salle de réunion du gouverneur de la ville de Kinshasa tard dans la soirée.
Pour l'imam Cheik Abdallah Mangala dit Jean Claude Sady, secrétaire général adjoint de la Comico, il n'est point question de pêcher devant Allah. Les deux ailes de la communauté islamique du Congo seront ensemble pour clôturer ce mois sacré à travers la traditionnelle prière consacrant la fin du ramadan.

Laquelle sera célébrée au stade des martyrs ce jeudi 13 mai 2021.
Il a apprécié à juste titre l'initiative du patron de la ville de kinshasa qui tient à l'unité de cette communauté qui compte plusieurs kinois en son sein.
Pour sa part, l'imam cheik Youssouf Djibondo connu sous le nom de l'imam djuma twaha de surcroît secrétaire général de cette organisation, il a affirmé avoir enterré la hâche de la guerre et que demain tous les deux groupes seront un pour la gloire d'Allah.

Tout est bien qui finit bien pourrait-on dire de la démarche salvatrice de l'autorité urbaine, qui en bon père de famille, a tenu à unir les deux camps pour le bien de tous.

election-net.com/Celcom-P/HVK

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate