img

Actualités

Économie

Environnement

Politique

Société

La date du lundi 31 janvier 2022 sera marquée en lettres d'or dans les annales de la République Démocratique du Congo en ce qu'elle est celle de la concrétisation de ce qui n'était qu'un rêve, un projet : la pose de la 1ère pierre du port en eaux profondes de Banana.

Ce coup d'envoi est un signal fort qui traduit la volonté du Président Félix Tshisekedi de respecter son engagement de conditionner l'érection du pont route-rail entre Kinshasa et Brazzaville à la construction du port en eaux profondes de Banana. Le site destiné à abriter ce gigantesque ouvrage a été aménagé et décoré de main de maître pour le protocole qui a mis les bouchées doubles pour donner à cette cérémonie toute la solennité requise.

Dès l'arrivée du Chef de l'État sur le site à 13h45', cinq intervenants se sont succédés sur l'estrade dont le Gouverneur a.i du Kongo-Central, Justin Luemba, qui s'est fait le devoir de souhaiter une cordiale bienvenue à ses hôtes de marque avant de faire un état des lieux de sa province. Il a mis en évidence le fait, que grâce à l'activité du port, de nombreux emplois directs et indirects seront créés.

La deuxième prise de parole a échu au chairman de DP WORLD, l'entreprise contractante émirati, qui s'est réjoui de l'heureuse issue des démarches entreprises depuis belle lurette. Il s'est dit honoré d'entrer en partenariat avec le gouvernement congolais. Il a aussi relevé que Banana est en passe de devenir une véritable plaque tournante sous-régionale du commerce et d'échanges divers.

Quant au ministre émirati du Commerce extérieur, troisième orateur du jour, il a souligné qu'avec ce port ultramoderne, les relations d'affaires entre la RDC et les Émirats Arabes Unis iront crescendo.

Quatrième intervenant, le ministre des Transports, Voies de Communication et Désenclavement, Chérubin Okende. Il a brossé un tableau historique révélant les différentes péripéties qui ont parsemé le parcours du dossier du port de Banana jusqu'à cette cérémonie grandiose qui vient couronner les efforts de tant de compatriotes dont certains aujourd'hui nous ont quitté. Il a terminé en livrant certains détails techniques des performances attendues, tels un guichet unique, une capacité de traitement rapide, une gestion entièrement informatisée….

Cinquième intervenante : Adèle Kahinda, ministre d'État, ministre du Portefeuille. Elle a clos les prises de parole en relevant la portée politique de cet acte qui, à n'en point douter, sera mis au crédit du Président de la République.

Le clou de la journée a été la pose de la 1ère pierre par Félix Tshisekedi qui a finalement joint l'acte à la parole, en matérialisant un projet que le KONGO central a tant attendu.

Avec la presse présidentielle

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate