img

Actualités

Politique

Le secrétaire permanent adjoint du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie(PPRD) condamne le projet de déstabilisation des institutions mis en place selon lui par le régime actuel du président Félix Tshisekedi et qui a débuté à l'Assemblée nationale, suivi du gouvernement et actuellement initié au niveau du Sénat.

"La question qui se pose est celle de savoir ce que la nation récolte dans ce projet de déstabilisation des institutions. Même dans les élections , nous voyons la dictature. On nous disait que 24h après la démission du premier ministre, ils vont former un gouvernement, est-ce que vous avez suivi un gouvernement ? Ils ont commencé à l'Assemblée nationale, maintenant ils attaquent le Sénat. Celui qu'on appelait l'informateur c'est maintenant lui qui doit faire des tickets au niveau de l'Assemblée nationale, C'est qui veut dire qu'il veut avoir la suprématie déjà sur tous les candidats. On supprime les candidats qui ne veulent pas. Où allons-nous ? Le pays va mal !", a-t-il déploré l'ex-ministre de Kabila à nos confères de Top congo .

Rappelons que la pétition contre le président du Sénat Alexis Ntambwe Mwamba prévue ce mardi n'a pas eu lieu. Les initiateurs de ladite motion compte saisir le secrétariat général pour une nouvelle plénière.

Bénédicte Matondo

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate