img

Actualités

Politique

Sécurité

Dans la série d'ordonnances lues à la télévision nationale ce vendredi 17 juillet 2020, le président de la République a également révoqué un magistrat militaire. Il s'agit du lieutenant Magistrat Luboya Mwisi Deogratias. 

Le premier substitut de l'auditeur militaire de garnison a été condamné  définitivement à trois ans de servitude en Août 2015 par la haute cour militaire , siégeant au second degré en matières répressives, pour extorsion des biens.

Pour rappel, La cour militaire de la Province Orientale avait  condamné  à Kisangani deux magistrats militaires à des peines allant de 4 à 5 ans de servitude pénale principale pour extorsion d’argent et des biens, et ont été contraints de restituer des biens extorqués auprès de quatre sujets ougandais.

C'est en  janvier 2013,que les faits s’étaient déroulés dans le  territoire d’Aru où  Le lieutenant magistrat Luboya Mwisi Déogracias  était alors chef de parquet militaire attaché d’Aru. Ce magistrat militaire  avait appris la présence à Aru  des quatre commerçants ougandais venus acheter de l’or sur le sol congolais, il avait ordonné à ses deux lieutenants inspecteurs de les arrêter et de saisir leurs biens avant de les expulser du sol congolais.

En exécution de l’ordre de son chef, le deuxième condamné et un autre prévenu déjà décédé avaient alors procédé à la saisie des biens dans un hôtel local où se faisait le marché de l’or.

Selon la cour, ils avaient extorqué 11 900 dollars américains, 84 000 shillings ougandais, 650 grammes d’or d’une valeur de 29 000 dollars.

Patrick Félix Abely

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate