img

Actualités

Économie

Politique

Société

La situation conflictuelle du site "sable" de Maluku n'a pas été dans les oubliettes lors de la 43e réunion de Conseil des ministres de la République démocratique du Congo, vendredi 04 février conduite par le Chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi.

Le président de la République est revenu sur ce conflit né de la superposition des titres qui tend à empêcher à la REGIDESO de poursuivre l’exploitation du sable tiré de son site de Maluku pour servir dans la potabilisation de l’eau brute traitée dans ses usines à travers la ville Province de Kinshasa.

Cette situation peut perturber davantage la relance de la REGIDESO dont l’amélioration de ses services constitue une priorité publique absolue pour la ville province de Kinshasa et ses environs, rapporte le compte-rendu du Conseil des ministres lu par Patrick Muyaya, le porte-parole du gouvernement.

Le Chef de l'État a par ailleurs, chargé le Ministre d’Etat, ministre de la Justice et garde des Sceaux, le Ministre des Ressources Hydrauliques et de l’Électricité ainsi que le Ministre des Affaires Foncières de veiller, chacun en ce qui le concerne, à ce que leurs Administrations respectives puissent apporter, toute affaires cessantes, la lumière nécessaire pour le règlement définitif des litiges qui entourent la propriété de ce site.

Jean-Paul Tshimanga

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate