img

Actualités

Politique

Le Chef de l'État, Félix Antoine Tshisekedi totalise, ce dimanche 24 janvier 2021, sa deuxième année depuis sa prise de pouvoir à la tête de la République démocratique du Congo.

A cette occasion, à travers une déclaration politique dont une copie est parvenue à election-net, les membres du directoire national de la Dynamique CACH National, les structures alliées et des personnalités politiques ayant pour objectif de soutenir et d'accompagner les multiples actions amorcées par le Chef de l'Etat, rendent grâce à Dieu pour avoir permis la passation pacifique et civilisée du pouvoir en RDC.

"Point n'est besoin de rappeler à l'opinion tant nationale qu'internationale qu'à la date du 06 décembre 2020, le président de la République a recouru au salut du peuple par la création de l'Union sacrée qu'à la Dynamique CACH National pouvons baptiser (l'Union du salut par le peuple et pour le peuple)", peut-on lire dans cette déclaration.

Selon la DCN, si la coalition FCC-CACH bloquée et surtout dissoud à ce jour, que cet anniversaire du 24 janvier 2021 entraîne le bon sens et le devoir politique qui soulage tant soi peu la souffrance de la population, à cause des intérêts partisans qui devenaient une affaire courante au détriment de l'intérêt général.

Sur ce, la DCN dit renouveler sa loyauté et féliciter le successeur de Joseph Kabila pour son courage et son honnêteté intellectuelle de reconnaître et de prendre en compte la misère de la population.

La DCN considère cet état d'esprit comme une preuve de la volonté politique du président de la République de vouloir changer positivement le vécu quotidien des Congolais. Et saisi cette occasion, pour en appeler à tous les Congolais épris de l'amour de la patrie, à apporter leur soutien à l'union sacrée de la Nation et au devenir de la nation congolaise.

Par ailleurs, à mi-mandat, la DCN se demande la nécessité d'établir un bilan de l'exercice du pouvoir de Félix-Antoine Tshisekedi.
"Sur base de quels critères ? Nous avons tous, la politique chapeaute tout. Ne dit-on pas : que donne-moi une bonne politique et je te donnerai une bonne économie ?", se demande-t-elle.

Pour la DCN, _"c'est serait une aberration de faire le bilan de deux ans de l'action politique du Chef de l'Etat sur base des critères socioéconomiques ou sécuritaires, étant donné que nous connaissons tous, le climat politique qui a prévalu ces deux dernières années dans les institutions de la République, où nous avons assisté à des spectacles désolants du genre, l'insubordination de certains ministres, la rébellion du Premier ministre contre le Chef de l'Etat pour ne citer que ceux-là."

Jean-Paul Tshimanga

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate