img

Actualités

Malgré le rappel des mesures préventives de la lutte contre la propagation de la Covid-19 en République Démocratique du Congo, tel qu'avait annoncé le Chef de l''Etat, Félix Antoine Tshisekedi, plusieurs voix s'élèvent pour protester et marcher contre l'entérinement de Ronsard Malonda par l'assemblée nationale comme président de la CENI.

L'opposant politique et Président du parti politique Ensemble pour la République, Moïse Katumbi appelle est de ceux qui estiment qu'il faut marcher pour stopper cette "dérive" democratique.

"Ce 13 juillet, à Kinshasa, dans les provinces du grand Bandundu, du grand Equateur, du Congo Central et partout en RDC, marchons pour stopper les dérives et attaques contre la démocratie", a écrit Katumbi Chapwe sur son compte Twitter ce mercredi 8 juillet 2020 avant d'ajouter: "Eko Inda !" (ça va chauffer).

Les quatre ténors de la Coalition Lamuka dont Adolphe Muzitu, Moïse Katumbi, Jean- Pierre Mbemba et Martin Fayulu avaient, dans un communiqué du 7 juillet, convoqué une marche pour barrer la route à Ronsard Malonda à la tête de la centrale électorale. Ils estiment qu'une fois investi à la présidence de la Céni, Ronsard Malonda va favoriser la trichérie par les scrutins à venir.

Rappelons que le gouverneur de la province de Kinshasa, Jeantiny Ngobila n'a pas pris acte de lettres d'informations sur les marches organisées, lui adressées par les différents responsables des partis politiques et plates formes.

Jean Paul Tshimanga

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate