img

Actualités

Décidément Jeannine Mabunda, présidente de l’assemblée nationale se serait mise à dos toutes les organisations de la société civile ou presque. Très réservé, le cadre de concertation nationale de la société civile de la République Démocratique du Congo fustige l’entérinement de la désignation de Ronsard Malone au poste de président de la Commission Électorale Nationale Indépendante.

Dans un communiqué publié à Kinshasa vendredi et consulté par election-net, les coordonnateurs des cadres de concertation de la société civile de toutes les 26 provinces du pays condamnent ce qu’ils qualifient «façon irresponsable de braver la volonté exprimée et les intérêts de notre population» , ainsi exprimée.

Les organisations signataires rappellent que cette désignation est contestée par les «  principales confessions religieuses ( l’église catholique et l’ECC) ainsi que par la majorité de l’opinion nationale exprimée par des mouvements de contestations », rappellent-elles.

En rappelant sa première correspondance à la présidente de l’assemblée nationale sur les conséquences qu’entrainerait tout passage en force sur la désignation des animateurs de la centrale électorale, le cadre de concertation nationale de la société civile appelle les députés à revenir au bon sens et de privilégier le consensus sur la désignation des futurs animateurs de la CENI.

Cette structure averti qu’elle userait de tous les moyens en son pouvoir pour faire barrage à la position de l’assemblée nationale

« Le CCNSC -RDC par ses composantes s’engage à user de toutes les voies légales et citoyennes pour faire barrage à cette forfaiture qui plongera à coup sûr notre pays dans un chaos et fera reculer le processus démocratique » prévient cette structure.

Chris Lumbu

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate