img

Actualités

Politique

Sécurité

Suite à l'assassinat de l'ambassadeur Italien, Luca Attanasio, en République Démocratique du Congo, notamment UA Nord-Kivu, le président de la République, Félix Tshisekedi, a présidé le mardi 23 février, une réunion du Conseil de Sécurité relative à la situation sécuritaire sur l’ensemble du territoire national.

À cet effet, deux décisions ont été prises à l'issue de cette réunion du conseil de sécurité présidée par le commandant suprême des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC).

Premièrement, les ambassadeurs et autres responsables de représentations, ne peuvent plus quitter Kinshasa pour l'intérieur sans en informer le chef de la diplomatie.

Deuxièmement, la sécurité dans la zone où a été assassiné l'ambassadeur Italien doit être rétablie.

Notez qu'après avoir appris le décès de Luca Attanasio, le comité de sécurité provincial du Nord-Kivu avait déclaré n'avoir pas été au courant de la présence du diplomate italien dans le Nord-Kivu précisément dans la zone rouge où il été attaqué puis tué par un groupe armé.

Liévin LUZOLO

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate