img

Actualités

Le coordonnateur de l'ONG Programme d'assistance et protection des personnes vivant avec handicap PAPH Nord-Kivu a affirmé ce samedi 16 mai 2020 que trois personnes vivant avec handicape sont mortes de faim durant cette période de la pandémie de la covid 19.

Cette situation est consécutive à la fermeture des frontières entre la RDC et le Rwanda en cette période de la pandémie à Coronavirus qui influe négativement sur le quotidien de cette catégorie de personnes .

''la seule activité qui aidait la plupart des personnes vivant avec handicap, c'est le trafic frontalier, depuis que les frontières ont été fermées Suite à cette pandémie, les handicapés éprouvent plusieurs difficultés, nous avons déjà enregistré trois personnes handicapées mortes depuis l'avènement de cette pandémie suite à la faim'',a souligné Herman Chirimwami qui sollicite tout de même, un accompagnement de l'autorité provinciale en faveur de ces personnes vivant avec handicap pour une distribution de la ration alimentaire et d'autres besoins comme le kits hygiéniques.

Par ailleurs, le coordonateur du PAPH insiste sur le fait que les personnes vivant avec handicap sont exposées la pandémie à Coronavirus et cela parce qu'elles n'exercent plus leurs activités commerciales pour leur survie.

Depuis que le début de la pandémie de Coronavirus en République Démocratique du Congo, les conséquences collatérales sont visibles dans presque tous les secteurs.

Prince Bagheni, à Goma

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate