img

Actualités

Société

Les militaires FARDC sont accusés d'être auteurs de plusieurs tracasseries à Mubana, dans le territoire de Lubero au Nord-Kivu.

Me Sylvain Kambale Mwira, coordonateur de la Mission pour la protection de l'environnement et les droits humains, (MPEDH) qui livre cette information à Election-net.com ce vendredi 26 février 2021, indique que ça fait déjà un mois depuis que les commerçants de poissons sont victimes de cette situation.

Ainsi, il appelle la hiérarchie militaire à enlever cette barrière placée à Mubana par les éléments FARDC, au cas contraire, celui-ci menace de saisir les instances judiciaires.

''Les militaires FARDC tracassent la population au niveau de Mubana, ce sont les commerçants de poissons qui sont devenus leurs cibles. Ces militaires, au lieu de sécuriser la population, ils font payer cette population, un poisson par un tour'', a-t-il indiqué à Election-net.com

En outre, ce pratiquant du droit a fait savoir que toutes ces tracasseries militaires influencent négativement le prix du poisson au marché.

''C'est le consommateur malheureusement qui paye la peau cassée, les commerçants haussent le prix suite à ces tracasseries'', a-t-il fait savoir à Election-net.com

Enfin, il a demandé à ces militaires FARDC à se contenter de la solde qu'ils reçoivent du gouvernement et non se faire payer au dos de la population.

''Nous dénonçons ce comportement et disons que si cela continuait nous allons saisir les instances judiciaires'', a-t-il chuté.

Prince Bagheni, à Goma

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate