img

Actualités

Sécurité

Le conseil territoire de la jeunesse de Nyiragongo (CTJ), alerte l'opinion nationale et internationale sur la présence des militaires rwandais sur le sol congolais. Cette présence a été signée sur les bornes 16, 17, 18 et 19, toutes situées dans le territoire de Nyiragongo en province du Nord-Kivu.

Dans une déclaration consultée par election-net.com ce jeudi 02 juillet 2020, cette structure de la jeunesse précise que les incursions de l'armée rwandaise sont dues à un faible effectif des éléments FARDC, Forces Armées de la République Démocratique du Congo commis à la frontière entre la RDC et le Rwanda.

Cependant, le CTJ/Nyiragongo attire l'attention du gouvernement congolais, de la communauté internationale à travers la CIRGL, SADEC et la MONUSCO sur cette situation, tout en indiquant qu'un habitant du groupement Kibati, dans le village Bukanda du nom de Simon Bazarikenga âgé de 28 ans et père de 3 enfants, a été enlevé en date du 15 Juin 2020, et que jusqu'à présent, aucun signe de vie n'a été signalé, ''et le gouvernement de la RDC ne dit rien'', déplore Kitalyaboshi Ndacho Éric président du CTJ/Nyiragongo.

Par ailleurs, il a révélé qu'en date du 30 Juin 2020, les éléments de l'armée rwandaise ont fait une incursion dans le village Kanyanja vers 15h30 et ont tenté d'enlever une femme du nom de Ndachayisenga Buki. ''Cette dernière a été sauvée grâce aux personnes qui revenaient des champs et avaient empêché ces RDF à amener de force cette femme au Rwanda'', précise t-il.

Qu'est-ce qui justifierait la persistance de ces incursions de l'armée rwandaise sur le sol congolais ?

Kitalyaboshi Ndacho Éric, a indiqué que ces éléments rwandais ont toujours profité de la porosité de la frontière du côté congolais en général et particulièrement dans les villages Kanyanja et Bukanda qui serait gardée tout simplement par deux éléments FARDC dont un lieutenant et un caporal.

''Les militaires Rwandais exercent quotidiennement leurs patrouilles sur le sol congolais dans le but de sécuriser leur pays à partir de la RDC, notamment dans les villages pré-cités'', a t-il révélé.

Enfin, le conseil territoire de la jeunesse de Nyiragongo a demandé au gouvernement de la République Démocratique du Congo de sortir de son silence et de procéder au renforcement des effectifs Militaires commis à la garde de la frontière congolaise.

''Il faut que le gouvernement dote aux militaires des nécessaires pour qu'ils puissent bien faire leur travail, celui de protéger l'intégrité du territoire national et mettre aux mésaventures des RDF, surtout que les villages Kanyanja et Bukanda partagent leurs limites avec le parc national de Virunga et le Rwanda'', a chuté Kitalyaboshi Ndacho Éric président du CTJ/Nyiragongo.

Prince bagheni, à Goma

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate