img

Actualités

Sécurité

Société

Le Groupement Munigi, devenu le foyer de l'insécurité dans le territoire de Nyiragongo, au Nord-Kivu, depuis la semaine dernière, vibre au rythme de crépitement des balles. C'est ce que fait savoir à l'opinion Faustin Twagiramungu, Président de la société civile, forces vives du groupement de Munigi.

Celui-ci a précisé que, c'est souvent pendant les heures vespérales que des crépitements de balles qui n'épargnent personne, se font entendre dans plus d'un coins dans le territoire de Nyiragongo. Il plaide pour que les autorités ne ménagent aucun effort pour que les mesures idoines soient prises, afin d'arrêter l'hémorragie.

''Encore hier à partir de 19h jusqu'à 19h50, le village Kabaya a été visité, encore une fois, par les bandits qui ont pillé une pharmacie et ravi les téléphones et autres bien des valeurs aux passagers. Ce, avant qu'ils soient pourchassés par les militaires commis à cet endroit'', a-t-il indiqué à election-net.com, avant de demander aux services de sécurité à renforcer les effectifs militaires pour que tous ces bandits soient neutralisés.

Par ailleurs, il a dénoncé la présence d'une milice qui serait déjà en gestation dans cette partie de la province. D'où son appel aux autorités compétentes à diligenter une enquête dans l'urgence pour que tous ceux qui détiennent des armes à feu au milieu de la population, et qui seraient à la base de cette insécurité, soient déférés devant les instances judiciaires.

Prince Bagheni, à Goma

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate