img

Société

Sécurité

Politique

Actualités

Des militaires français au Mali. Ph de tiers

Plus de quinze organisations de la société civile nigérienne ont lancé, début août, un mouvement dénommé "M62: Et ce, dans la visée de constituer une union sacrée pour la sauvegarde de la souveraineté et de la dignité du peuple", en vue de s'opposer à la présence militaire française au Niger. 

Les informations parvenues à election-net-com renseignent que ces organisations ont appelé à "une journée de protestation à travers l'organisation d'une marche pacifique suivie de meeting le mercredi 17 août 2022 à partir de 9h sur l'ensemble du territoire   national notamment dans tous les chefs-lieux de communes, de départements et de régions". 

Selon Ouest-France.fr, la mobilisation annoncée pour le 17 au Niger s'inscrit dans la dynamique observée au Burkina Faso voisin avec un rassemblement, vendredi dernier, dans la capitale. La police a dispersé vendredi à coups de gaz lacrymogènes des manifestants qui tentaient de se rassembler à Ouagadougou pour protester contre la présence de la France au Burkina Faso.

Rassemblés par petits groupes au rond-point des Nations unies, au cœur de Ouagadougou, les manifestants dont certains brandissant des drapeaux russes, ont tenté de marcher en direction de l'ambassade de France, avant d'être dispersés par la police.

Notez que ce rassemblement s'est tenu à l'appel d'une nouvelle coalition d'organisations rassemblées au sein du M30 Naaba Wobgo, du nom d'un ancien empereur mossi qui s'était opposé à la France au XIXe siècle. 

Le M30 demande "la rupture de tous les accords de coopération militaire et économique" et "la fin de l'expertise technique internationale".

Powered by Froala Editor

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate