img

Actualités

Politique

Face à la tension qui couve à Lubumbashi et dans la province du Haut-Katanga, le gouvernement provincial joue la diplomatie active. Le vice gouverneur s’entretient avec la délégation de la coalition Ensemble pour le Changement de Moïse Katumbi Chapwe qui confirme et maintient son appel à manifester contre la désignation de Ronsard Malonda à la tête de la CENI.

Ensuite Jean-Claude Nkamfwa Kimimba et Fulbert Nkunda prévoient de recevoir les délégués du FCC et CACH, les deux coalitions au pouvoir dont les militants ont marché le mardi et jeudi de la semaine en cours. Des manifestations qui accentuent la haine et le rejet que le gouverneur voulait bien éviter.

A ces jours, la cohabitation pacifique des communautés devient difficile dans la province du Haut-Katanga. Personne ne supporte personne. Si les médias traditionnels jouent à la retenue, les réseaux sociaux offrent un ring où les différentes communautés ont finalement enlevé les gants et s’empoignent verbalement.

Les hommes politiques également distillent des propos incitatifs. Même le très réservé Jacques Kyabula ne se retient plus. La politique a repris ses droits ; la fraternité et le nationalisme se sont enfuit par la fenêtre. Tout le monde est à pieds de guerre.

Chris Lumbu

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate