img

Actualités

Éducation

La République Démocratique du Congo (RDC) célèbre ce jeudi 30 avril la journée nationale de l'enseignement. Marquée d'habitude par des activités festives, cette journée est passée cette année dans la méditation sur l'ensemble du pays et dans la province du Maniema en particulier. C'est suite à la pandémie du Coronavirus qui sévit dans le pays depuis le 10 mars dernier.

En marge de cette journée, election-net.com s'est approchée du Proved de la province éducationnelle Maniema 1 qui était jusqu'en mars dernier le Proved de la province éducationnelle du Maniema avant sa scission.

Nestor Ntumba Ndaye dresse un tableau sombre de la situation de l'enseignement et de l'enseignant au Maniema.

"(…) Quant à la situation de l'enseignement au Maniema, il faut retenir les difficultes suivantes : 1) insuffisance des infrastructures scolaires pouvant accueillir tout enfant en âge d'aller à l'école suite a la gratuité; 2) insuffisance des manuels scolaires et materiels didactiques; 3) la sous qualification du personnel enseignant au secondaire; 4) la non mecanisation de nouvelles unités; 5) le manque des moyens de deplacement pour les inspecteurs et conseillers d'enseignement pour le suivi", a déclaré Nestor Ntumba Ndaye.

S'agissant de la situation de l'enseignant au Maniema, il a relévé les difficultés suivantes : " la mauvaise organisation de la paie des enseignants que ça soit à la banque ou à la caritas; le retard dans le payement des salaires des enseignants et les frais de fonctionnement des bureaux".

Il a, en effet appelé tous les enseignants de l'intérieur de la province qui réclament leurs salaires des mois de mars et avril 2020 et ceux de Kindu n'ayant pas encore touché leurs salaires du mois d'avril à la patience.

Rappelons que c'est depuis 1963 que les enseignants derrière leurs mouvements syndicalistes avaient déposé leurs revendications en vue de l'amelioration de leurs conditions de vie et de travail. Par peur, le gouvernement central de l'époque avait fixé au 30 avril 1963 journee de l'enseignement. Mais a un moment donné de l'histoire de l'enseignement de la RDC, la commémoration du 30 avril a été déplacée le 22 septembre, date de la promulgation de l'ancienne loi-cadre de l'enseignement national, avant d'être remise à nouveau au 30 avril. Cette journée nationale de l'enseignement constitue une interpellation à tous les acteurs et partenaires educatifs en vue d'apporter leur pierre a l'oeuvre éducatrice et instructive.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac depuis Kindu au Maniema

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate