img

Actualités

Politique

Dans une correspondance adressée au chef de l'État Félix Tshisekedi, l'association congolaise pour l'accès à la justice ( ACAJ), propose un bon nombre de mesures à mettre en place pour endiguer l'insécurité grandissante au Haut-Katanga.

De ces mesures proposées on peut citer entre autres:

  • Faire identifier les places stratégiques de la ville de Lubumbashi et y installer un système de vidéosurveillance;
  • Faire installer les patrouilles diume et nocturne ;
  • Ordonner épisodiquement des opérations de bouclage dans les milieux notoirement criminogène en vue de décourager les criminels avérés et potentiels;
  • Faire mettre à la disposition de la population un numéro vert par lequel, il lui serait possible de dénoncer toute entreprise criminelle active ou en gestation ; et tant d'autres.

La même correspondance signée par Georges Kapiamba ce lundi 15 février, révèle que les causes de l'insécurité au Haut-Katanga sont exogènes et endogènes.

Joël Mesa Nzuzi

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate