img

Actualités

Politique

Pour le deuxième jour consécutif, les élèves des principales écoles conventionnées catholiques n'ont pas étudié ce mardi 05 Novembre 2019. Les enseignants ont amorcé un mouvement de grève. Ils réclament le réajustement des salaires en rapport avec la gratuité de l'enseignement de base.

Au collège Imara ou au lycée Tuendelee deux grandes écoles de la ville de Lubumbashi. Les portes des salles de classes sont restées fermées au cadenas. Les enseignants n'étaient pas visibles dans la cour. Seul, les administratifs sont venus en appui aux huissiers pour appeler les parents à récupérer les enfants aux heures matinales.

Au collège Imara, les enseignants se disent solidaires avec leurs collègues "nouvelles unités" qui ne sont pas pris en charge par le SECOPE dans la paie. Une situation qui n'épargne pas l'école secondaire où les enseignants ont dans la foulée emboîté le pas de leurs collègues du primaire.

Dans la deuxième école, Lycée Tuendelee qui encadre exclusivement les filles, les professionnels de la craie conditionnent la reprise du travail par le réajustement des salaires. La gratuité a joué en leur défaveur. Ils sont passés de 520 000 Fc à 220 000 FC. Un véritable manque à gagner.

Les parents ne cachent pas leur désarroi face à cette situation. Des arrangements auraient été trouvé pour pallier au gap. " À Imara, on a payé le mois passé explique un parent. À Tuendelee on nous a obligé de payer les frais de confirmation. Allez-y comprendre quelque chose" declare un parent de deux élèves.

" Nous n'avons jamais refusé de payer. Mais , on se rend compte qu'il y a des tractations pour supprimer la gratuité. Mais que cela soit officiel et non des arrangements sans documents comptables" propose un autre parent.

Le collège Imara et le Lycée Tuendelee sont de piliers des écoles du réseau catholique à Lubumbashi avec de bons résultats et une formation qui met tout le monde d'accord. Ce mouvement de grève peut être suivie par d'autres écoles conventionnées catholiques qui n'ont jamais apprécié l'effectivité de la gratuité de l'enseignement de base.

Chris Lumbu

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate