img

Actualités

Les adeptes de Bundu Dia Mayala de Né Muanda Nsemi ont occasionné des pertes en vies humaines ce lundi 13 avril à Kasantu, territoire de Madimba dans le Kongo Central suite à leurs manifestations. En attendant le bilan de la police nationale, les sources contactées par election-net.com, parlent de deux morts.

En effet effet, selon nos sources, les "Makiese" ont surgi au quartier Kimbala, centre commercial de la cité de Kisantu où il se serait livrés à la chasse aux non originaires. Notamment les ressortissants du grand Kasaï, en particulier la tribu Luna. Et c'est vers 8 heures locales que cette chasse à l'homme a débuté. Toutes les activités ont été paralysées dans cette ville avant l'arrivée de la police.

Les affrontements auraient éclatés entre les deux parties. La police usant du gaz lacrymogènes d'un côté et les adeptes de Muanda Nsemi, des "calibres 12". Deux morts et plusieurs blessés seraient le bilan provisoire de ces affrontements.

Confusion totale

Pendant qu'à Kisantu les manifestations se sont soldées par les accrochages entre la PNC et les "Makiese", à Kimvula, dans la même province, une autre tentative similaire des mêmes militants du mouvement politico-religieux a eu lieu. À la différence de Kinsantu, à Kimvula, ils ont été maîtrisés grâce au "dialogue".

La confusion intervient, cependant, quand d'autres sources indiquent que "la situation vécue à Kisantu serait due à une révolte de la population contre les tracasseries policières sur la nationale n°1. Transporteurs et commerçants auraient manifesté leur ras-le-bol face aux rançonnements dont ils sont victimes au quotidien dans l'indifférence totale des autorités provinciales. La police qui est intervenue, a connu une forte résistance et aurait ainsi ouvert le feu, occasionnant des morts".

Affaires à suivre !

Liévin LUZOLO

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate