img

Actualités

Société

Après avoir passé deux jours de détention dans le cachot de l'Agence Nationale de Renseignements de Matadi, le journaliste congolais, Patrick Palata vient d'être libéré ce mardi 14 juillet 2020.

Arrêté le dimanche 12 juillet 2020 par des agents de l'ANR alors qu'il revenait d'un rendez-vous à la résidence du maire de la ville, le Directeur de Tala Tala TV, une chaîne privée émettant à Matadi sans être informé du motif de son interpellation a été conduit au local de l'ANR où il a été auditionné autour d'un reportage non encore diffusé par son média qu'il avait réalisé la veille à Boko, une localité située dans le territoire de Sekebanza à 7km de Matadi.

A lire: Kongo-central : JED appelle à la libération du journaliste Patrick Palata détenu par L’ANR à Matadi

Arrêté pour avoir recueilli une série de témoignages en rapport avec la mort d'une femme qui aurait été abattue à bout portant le vendredi 10 juillet dernier par un membre de la garde rapprochée du Gouverneur de province, lors d'une manifestation populaire contre le réajustement en dollars des frais du péage au pont Maréchal.

A lire: Kongo-central: un journaliste détenu à l’ANR Matadi

Il faut noter que le journaliste en danger (JED) aussitôt informé avait dénoncé cette interpellation et la détention injustifiée de ce chevalier de la plume, tout en exigeant sa libération immédiate ainsi que la restitution de son support d'enregistrement confisqué par ce service.

Dieu-merci BETIMA

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate