img

Actualités

Le Secrétaire technique du Comité multisectoriel de la riposte contre la Covid-19, le Prof. Jean-Jacques Muyembe, a présidé ce vendredi à Kinshasa une réunion sur l’intégration de la Commission Justice et Prévention contre la Covid-19 en milieux carcéraux dans la section sécurité de la riposte. Les équipes de la riposte commises de Mitigation, distanciation sociale et sensibilisation au niveau des points chauds à forte concentration humaine ont repris leurs activités à Kinshasa, notamment à la place Victoire, à l’UPN, à la place Pompage et au Rond-point Ngaba.

Cependant, il a été annoncé que dans toutes les zones touchées de la République Démocratique du Congo, la zone de santé de Limete a pris la tête des zones les plus touchées à Kinshasa, devient d’office épicentre de la pandémie au Coronavirus en RDC. Il a été enregistré plusieurs réticences de la population contre les équipes de la riposte contre la Covid-19. Il s’agit de 56 réticences à Kinshasa, dont 48 à Binza Ozone et 8 à Kokolo, 156 réticences au Kwilu, dont 125 à Mokala et 31 à Yasa Bonga et en date du 04 juin, 212 réticences ont été rapportées dans la province de la Tshopo.

Concernant le cas confirmé le 04 juin 2020 de Mbandaka, chef-lieu de la province de l’Equateur, où séjourne actuellement le ministre de la Santé, le Dr Eteni Longondo, il s’agit d’un homme de 27 ans, résidant dans la commune de Wangata dans l’Aire de santé Maman Balako et étudiant. La date de début des signes remonte au 19 mai 2020 avec des Symptômes de la Covid-19. Il a usé de l’automédication à domicile avec amendements des symptômes. Sur recommandation de son père, infirmier à l’Hôpital général de Wangata, ce dernier sera vu dans cet hôpital, où les symptômes respiratoires ont été constatés. Il a été considéré comme alerte et a été investigué et prélevé le 25 mai 2020. Ce cas ne possède pas de notion de voyage, ni de contact étroit avec une personne malade et n’a pas été admis dans une formation sanitaire.

Par ailleurs, dans la province du Kwilu, une réunion sécuritaire a été tenue chez l’autorité politico-administrative d’Idiofa. On note une inactivité des équipes de la riposte, en insécurité dans cette province, liée au refus de la population.

Un pré-listage de 13 contacts a été fait autour du cas confirmé du Haut Lomami. Parmi ces contacts, 12 sont de la zone de santé de Malemba-Nkulu et 1 de Kamina. Tous les contacts sont asymptomatiques. Dans la province de la Tshopo, 134 contacts, dont 98 autour du cas confirmé du 03 juin 2020 qui est un congolais, notamment 88 dans la zone de santé de Makiso-Kisangani, 4 de la Tshopo, 2 de Kabondo et 1 de Lubunga et 1 de Ubundu. Les 36 autres contacts concernent deux cas confirmés de nationalité Kenyane, dont le suivi avait débuté depuis le 22 mai 2020. Il s’agit de 22 contacts à Bafwasende et 14 de Wanierukula.


Dans la province du Kongo Central, il y a eu sensibilisation sur les mesures barrières et distanciation sociale, ainsi que dotation de quelques matériels et intrants de prévention et contrôle de l’infection à l’école de police de Kasangulu, le 02 Juin 2020. Ces matériels sont les dispositifs de lavage des mains, les masques, des solutions hydro-alcooliques, les savons liquides et les Thermo flashs.

Rédaction/CMR COVID-19

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate